Le cinéma et l'audiovisuel pour un bilan carbone obligatoire !

à l’initiative de l'éco-syndicat Printemps Écologique - Culture, Médias et Télécommunications

et co-signé par :

Nous avons échangé nos bouteilles en plastique par des gourdes, mais nous savons que les principales sources de pollution se trouvent ailleurs !

Etudiant-e-s, salarié-e-s et intermittent-e-s du cinéma et de l’audiovisuel, nous voulons engager la transition écologique de notre profession, et nous appelons le Ministère de la Culture et le CNC à nous rejoindre pour répondre avec nous à l’urgence environnementale et construire des formes d’organisations pérennes.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Nos tournages sont itinérants et éphémères, mais leur empreinte environnementale est éternelle. La France est très en retard sur les promesses qu’elle a faites pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, tandis que de l'autre côté de la Manche cela fait des années que la BBC a rendu obligatoire le bilan carbone de ses productions. Nous sommes nombreux-ses à être sensibles à la nécessité pour notre industrie d’une transition écologique, voire d’une reconstruction écologique tant le sujet est urgent et le projet ambitieux. Cependant nous savons que sans le soutien des décisionnaires nous ne pourrons pas y arriver.

Face à l'impératif écologique, nous demandons l'obligation du bilan carbone pour toutes les productions cinématographiques et audiovisuelles !

Il est urgent d’agir, mais à chaque étape il est impératif de prendre en compte le facteur humain. Il ne s'agit pas de contraindre les salarié-e-s mais de leur offrir la possibilité de participer à la transition écologique de leurs métiers. C'est pourquoi nous demandons aussi un accompagnement financier et technique :

  • 1. La mise en place par le CNC d’un fond de soutien vert pour toute l'industrie cinématographique et audiovisuelle en France afin de l'aider à mettre en œuvre sa reconstruction, et conditionné à la réduction réelle de son impact environnemental ;

  • 2. L'inscription du métier de chargé-e en éco-production dans la grille des métiers de la convention collective du cinéma et de l'audiovisuel ; iel accompagnera chaque tournage, responsable de réaliser le bilan carbone et activement présent dès le planning de la pré-préparation jusqu'à la fin de la post-production ;

  • 3. La création d’une formation au métier de chargé-e en éco-production financée par l'AFDAS ;

  • 4. La création d’une plateforme d’enregistrement de chaque bilan carbone dont les données feront l’objet d’une synthèse annuelle publique.

__

Le bilan carbone est le premier pas vers la reconstruction écologique de notre industrie. Nous le savons, nos productions sont polluantes mais à ce jour nous ne disposons que de très peu de données réelles et fiables. Afin d'établir des plans d'action pour réduire notre empreinte environnementale, il faut déterminer où se situent les plus grandes émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre et identifier les sources précises de gaspillage (eau, déchets, etc.). Elles ne sont pas les mêmes d'un tournage à l'autre, du studio local à l'étranger, du court-métrage aux séries télévisées, des plus petits budgets aux plus grosses productions. Ce bilan environnemental est également primordial pour vérifier que les alternatives vertes ont un réel effet positif.

Notre industrie n’échappe pas aux répercussions de la pandémie et, plus globalement le monde de la culture traverse une période désastreuse. Nous avons su faire preuve de résilience et d'une capacité d'adaptation sans précédent, nous ne céderons pas pour autant à la facilité : saisissons l’opportunité de valoriser cette résilience et de répondre à l’impératif écologique.

Nous invitons les organisations patronales et les syndicats de salarié-e-s, les organismes publics et privés, les associations professionnelles, les prestataires et tous les maillons de la chaine de fabrication et de la diffusion d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles, à se joindre à nous pour mettre en œuvre l’infrastructure qui garantira la mise en place et le respect de l'obligation du bilan carbone. Nous invitons également tous les prestataires de notre domaine : loueurs, fabricants, studios, salles de cinéma et maisons de production, etc. à nous suivre dans cette démarche en faisant réaliser des bilans carbones de leur activité.

Il est temps de passer à l'action !
Ensemble, faisons ce premier pas vers notre reconstruction écologique !

Cette pétition est à l’initiative de l'éco-syndicat Printemps Écologique - Culture, Médias et Télécommunications et est co-signé par :

  • Deauville Green Awards
  • Association Française du Son à l'Image (AFSI)
  • Travelling, l'Ecole Supérieure du Cinéma et de la Télévision de Montpellier
  • Métiers Associés du Décor (MAD)
  • Éco Déco Ciné
  • La Ressourcerie du Cinéma
  • Association Française des Accessoiristes de Plateau (AFAP)
  • 3IS

Si votre organisme souhaite co-signer cette pétition contactez-nous à cmt@printemps-ecologique.fr !

Soutenez la pétition sur les réseaux sociaux 💪🏼

Vous travaillez dans le secteur Culture, Média & Télécommunications ?

Ou dans un autre secteur dans lequel il faut agir ?
Rejoignez nous !